vendredi, novembre 10, 2006

L'accès au grand sud Tunisien

Lien vers la décharge à remplir pour éviter de prendre un guide

Lien vers les formalités d'autorisation à remplir

2006, l'année des changements de règles d'accès au grand sud Tunisien

Situation antérieure:
Jusqu'en été 2006, les raideurs désireux de visiter cette région (en gros le sud de Ksar Ghilane) devaient simplement obtenir une autorisation délivrée par le gouvernorat militaire. Cette autorisation était délivrée systématiquement à tous ceux qui la demandaient. Par exemple, en 2002, j'avais croisé un véhicule isolé âgé de plus de 15 ans et avec deux enfants à bord, mais muni de l'autorisation idoine.
Pour obtenir l'autorisation, l'on pouvait passer par le camping du désert à Douz ou par Ali Béchir à Tataouine.
L'autorisation devait être visée à chaque passage des point de contrôle militaire qui egrènaient les pistes principales vers El Borma et Borj-el-Khadra.

Les incidents:
A deux reprises au printemps 2006, des problèmes se sont produits dans cette zone. Selon les uns, il s'agirait de convois "commerciaux", en tous cas, il semble établi que des français étaient impliqués. Avec des téléphones satellites ils auraient alertés Tunis voire même le quai d'Orsay, toujours-est-il qu'une opération de secours a été déclenchée. Mais qu'elle n'a rien secouru du tout vu que le convoi s'était finalement dégagé par lui-même. D'autres version parlent d'incidents mortels dû à des pratiques de "saut de dunes" mal négociées ou à des bivouacs au sommet d'une dune ... Les causes ne sont pas claires, mais les conséquences furent, l'interdiction d'accès au grand sud sans un guide officiel de l'ONTT. (Office du Tourisme Tunisien).

Les visites guidées:
Ce système de contrôle d'accès à l'erg oriental était assuré par la garde nationale. Des postes de la Garde ont ainsi été construit sur les pistes principales qui partent au sud de Douz ou Matmata.

Le guide doit être transporté et nourri par le convoi. Il faut donc compter sur une surcharge importante. Le coût du guidage est de 80 E par jour pour un groupe de 2-3 véhicule. Il est aussi possible que le guide soit transporté par un véhicule local (les guides ne sont en général pas des chauffeurs) mais là le prix double .

Les résistants
L'introduction de ce nouveau système n'est pas allée sans poser quelques difficultés. Selon l'ONTT, il devrait y avoir 30 guides officiels mais la plus grande partie sont des guides Djerbiens qui ne connaissent que les "convois touristiques" qui font Djerba-Ksar Ghilane-Douz en 3 jours et une excursion en chameau.
Certains raideurs qui ont payé très cher pour alourdir leur 4x4 de 100kg d'eau et de matos pour voir leur "guide" refuser de quitter la piste du pipe n'ont guère apprécié et sont à l'origine d'une opération de protestation par email. (http://fr.groups.yahoo.com/group/Explo4x4/message/36128)
Ils y menaçaient les hoteliers Tunisiens de boycotter désormais l'erg oriental.
Un autre voyageur Jo Calmette a obtenu en dernière minute (le 23 novembre 2006) que l'obligation d'un guide puisse être remplacée par la signature d'une décharge. Ce document se trouve à l'adresse suivante:

Situation actuelle
Il n'y a donc rien de très nouveau sous le soleil. Les 4x4eux peuvent à nouveau décider de voyager dans le grand sud Tunisien pour autant qu'il en assument l'entière responsabilité. Donc fini les téléphones à maman quand on s'est mis dans un trou; on sort les plaques et on pelle !

mercredi, octobre 25, 2006

Les franchissements dans les dunes vers le lac d'Erreched

En 2006, nous sommes parti avec nos deux véhicules (Troll + Toy LJ73) avec une autre famille. L'objectif était d'atteindre le lac perdu de l'erg oriental, nous avons pris un guide berbère qui nous a dirigé vers le lac erreched. Nous sommes partis de Douz, ensuite Bir'haji Brahim puis Tembain. Nous nous sommes ensuite échapé de cette montagne par l'est. Grâce au guide nous vons franchi une porte qui n'existait pas selon le Ganduini. Nous avons poursuivis à travers les dunes, de plus en plus hautes. Nous avons bivouaqué et sommes arrivés à midi à Ereched, un des lacs caché de Tunisie. Le chemin pour s'y rendre était périlleux, les dunes les plus techniques et difficiles de la Tunisie(comme elles sont irrégulières on doit grimper puis redescendre et tourner rapidement pour trouver le passage). NOus avons quité le lac et avons croisé des Zurichois. Les dunes étaient aussi difficle sur le chemin jusqu'à El'MIda ou nous avons dormi.
Le dernier jour s'est relativement vite abrégée et nous avons dormis à Ksar Ghilane, de retour vers les touristes.
Il faut préciser que avec du sable mou on aurait mis 6 jours pour aller à Ereched au lieu de deux.
Lien vers un article de sahariens sur les lacs de l'Erg Oriental Tunisien






Les bédouins de l'erg oriental



Les femmes et les enfants d'El Mida


Une jeune mère à Tembaïn


Un chasseur solitaire dans les environs d'El Mida


Les hommes de Tembaïn en route pour le marché de Douz à 4 jours de dromadaires

Djerba on the wild side



Le marché de Tataouine



vendredi, octobre 20, 2006

4x4 in Tunisia Dunes

Ce film a été tourné par des touristes que nous avons croisés par hasard sur la piste du lac Erreched, 18 mois plus tard je l'ai retrouvée sur YouTube...

mercredi, octobre 11, 2006